MAUVAIS RÊVE

Chronique parue hier samedi 22 mai 2021 dans la page Idées et débats du quotidien La République des Pyrénées// Cronica parescuda ger dissabte 22 de mai en la pagina Idées & débats deu diari La République des Pyrénées.

La journée avait bien commencée. Le soleil me disait sa joie de retrouver sa place au ciel de toutes les espérances. N’avait-il pas chassé l’étrange mois de novembre que nous avions supporté jusqu’alors ? Hélas, l’après-midi, le ciel s’est assombri et les espoirs que j’avais placés dans cette matinée radieuse m’ont lâchement abandonné. Il ne m’était plus permis de rêver. Et Dieu sait si les rêves sustentent nos vies, enfin pour ceux qui veulent bien les écouter.

Lorsque la lumière vacillait encore, j’imaginais que le Conseil Constitutionnel, saisi par une soixantaine de parlementaires LRM, « manejats » (1) par le cabinet de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, n’allait pas censurer la « loi sur la protection et la promotion des langues régionales », portée par Paul Molac. Hélas, en fin de matinée, j’apprenais que les « Sages » avaient censuré l’article 4 qui prévoyait que l’enseignement d’une langue régionale puisse être immersif dans l’enseignement public. « Il est contraire à l’article II de la Constitution (la langue de la République est le français) » ont-ils annoncé. Il déclare donc anticonstitutionnelle une méthode pédagogique. Ce qui est pour le moins curieux !

Est-ce à dire que l’expérience Calandreta, qui existe depuis 42 ans, devient illégale ? M. Blanquer, toujours à sa vieille obsession « républicaniste », a réussi son mauvais coup. Il écrit, quoi qu’il en dise, la chronique de la mort annoncée des langues régionales qui sont — faut-il le répéter ? — menacées d’extinction.

La France, qui se réclame « a tot pip pap » (2) de la « Déclaration des droits de l’homme et du citoyen », est une exception dans l’Union Européenne. Ce jour, je supporte un mauvais rêve. Se dissipera-t-il ? Je crains fort que non. Je pense à la phrase de Pascal (3) : « La multitude qui ne se réduit pas à l’unité est confusion ; l’unité qui ne dépend pas de la multitude est tyrannie ».

1. Manipulés – cf. Le Canard enchaîné, du 27.04.2021.

2. À tout propos.

3. Pensées.

Un commentaire sur “MAUVAIS RÊVE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s