IMAGINATIONS

© Sèrgi Javaloyès © La République des Pyrénées

Chronique parue hier, samedi 6 juin 2020 dans la page Débats du quotidien régional La République des Pyrénées //Cronica pareguda ger, dissabte 6 de junh en la pagina « Débats  » deu diari regionau La République des Pyrénées.

La pluie, « la doça ploja », est revenue. Nous étions, depuis plusieurs jours, dans l’antichambre d’un été caniculaire. J’ai vu cet épisode comme une fatalité. Les météorologues nous l’annoncent, régulièrement, en précisant que l’hiver et le printemps derniers ont été les plus chauds de nos cent dernières années.

Durant cette longue période de retraite plus ou moins forcée — elle semble continuer à vivre « ad escurs » (1) comme si de rien n’était…— le temps du retour sur soi a primé sur la volonté bien occidentale de « toujours faire », envers et contre tout. Pourtant, ce laps de temps aurait dû nous inciter à imaginer une autre humanité qui serait plus à même de combattre la catastrophe climatique qui, quoique disent nos chers « climatosceptiques », menace encore et toujours notre planète. Je constate que l’imagination politique ne semble pas être au rendez-vous de l’Histoire fortement bouleversée par cette crise sanitaire sans pareille. Notre économie est en danger. Sans doute. Que faire ?

D’aucuns, nous incitent à consommer plus et à tout va. Notre économie en mal de croissance retrouvera des couleurs. Comment concilier l’impérative obligation de justice sociale et la survie de l’univers ? Je ne vois, pour l’instant, rien qui vaille. Le conformisme est au pouvoir et l’innovation marginalisée par nos habituels conservateurs qui nous réinventent un passé pourtant révolu.

Est-il inconcevable d’imaginer un développement économique respectueux du vivant sous toutes ses formes ? On se le demande, tant la tentation productiviste du système capitaliste financiarisé est forte. Ses partisans sont puissants. Ils s’emploient à convaincre par leurs manœuvres habituelles les gouvernements et parlementaires nationaux et européens du bien-fondé de leur action. Cela s’appelle du « lobbying ». En France, il se pratique dans le plus grand secret. Seule la presse d’investigation nous permet, de temps à autre, d’en connaître ses protagonistes et leurs ténébreuses manœuvres dont la victime, in fine, est notre Terre souffrante et menacée.

1. Secrètement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s