ABSENCES

Chronique parue hier, samedi 26 juin 2021 dans la page « Débat et opinions » de La République des Pyrénées // Cronica pareguda ger, dissabte 26 de junh 2021 en la pagina « Débat et opinions » de La République des Pyrénées« .

Je parlais récemment de la confusion dans laquelle se trouvaient nos compatriotes face aux élections à venir. Dimanche soir, devant ma télévision, le personnel politique, les sondeurs, les journalistes, étaient à leurs interrogations et supputations pour expliquer la défection du corps électoral. J’avais l’impression que la démocratie était sortie commotionnée, vacillante, égarée de ce scrutin. Je ne vous livrerai pas les raisons profondes de cette « étrange absence ». Je ne suis ni sociologue, ni politologue. Néanmoins, hier matin, Céline Braconnier, sur Inter, m’a un peu renseigné. Le phénomène serait ancien et composite. Il toucherait surtout les élections intermédiaires, à savoir les scrutins régionaux et départementaux et les élections législatives. Ce qui démontre, s’il le fallait encore, que la centralisation de notre système politique a forci. Entre la présidence et la commune, un désert a grandi. Les électeurs le traversent recherchant, parfois en vain, leur terre promise. Depuis l’élection de Charles de Gaulle au suffrage universel en 1962, la centralisation du pouvoir n’a jamais cessé d’amplifier sa détermination à tout décider, contrôler, sanctionner… Voyez comment J.-M Blanquer, ministre de l’Éducation Nationale, accompagné par le Conseil Constitutionnel, a censuré l’immersion, une simple méthode pédagogique contre le vote quasi unanime de l’Assemblée Nationale. Malgré les décentralisations successives, les régions françaises restent affaiblies. En effet, leurs recettes fiscales propres sont réduites à leur plus simple expression. La classe politique, même lorsqu’elle vit et agit de l’autre côté du périphérique, ne s’en saisit pas ou si peu. La France reste une exception en Europe. Il faut espérer que le « bonapartisme », cette vieille religion française, « ne dure pas comme les impôts »… Il est clair que cela ne doit pas nous empêcher de voter demain.

Un commentaire sur “ABSENCES

  1. Mort aux bonapartistes !La Salle des Fêtes de Sabres, ça te va ?Est-ce qu’on invite Deck? Lavaud ? Les Cayla ?etc.Fini le Carnet de notes-et à la fin, il lit Céline !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s